Hanche

Les principales réponses aux questions que vous vous posez face à votre intervention se trouvent résumées ici. N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour des informations complémentaires.

Picture1Prothèse de hanche par voie antérieure

Cette intervention consiste à remplacer l’articulation de la hanche usée par la mise en place de deux
implants métalliques enchassés dans le fémur et le bassin reliés entre eux par une articulation en
métal, polyéthylène ou céramique.

 

Votre chirurgien a opté pour la voie d’abord antérieur car cette technique respecte les muscles de la hanche en les écartant sans les couper.

La récupération de ce type d’intervention est plus rapide que par une autre voie d’abord. Le second avantage notable est une diminution sensible du risque de luxation de la prothèse (déboitement).
Vous n’avez donc pas de consignes d’évitement de certains mouvements comme avec les autres voies d’abord.

 Durée hospitalisation  4 à 6 jours
 Revalidation  Non obligatoire
 Traitement kiné   1 jour post-op, reprise de la  marche
Durée de 4 à 6 semaines
 Reprise de la conduite  3 à 4 semaines
 Reprise des activités sportives  6 semaines
 Reprise de la marche  A 1 jour post opératoire
 Interruption de travail  Entre 2 semaines et 3 mois
 Consignes post-opératoires - ne pas changer le pansement
- les fils seront enlevés 2 semaines  post-op
- revoir son orthopédiste à 2 sem  post-op avec
- une RX
 Remarques spécifiques  1. IMPORTANT Tout implant est  susceptible des'infecter par voie  hématogène (par le sang) : en cas  d'infection buccale, urinaire ou  cutanée , veuillez rapidement en  faire part à  votre médecin afin  qu'il vous prescrive des  antibiotiques adaptés

2. Les sports  autorisés après une prothèse sont  la marche, la natation, le vélo,  tennis en double
Les sports d'impacts risquent d'user prématurément les pièces prothétiques

Prothèse de hanche par voie postérieure

==> Lien pdf prothèse de la hanche par voie postérieure

Votre chirurgien pourra vous proposer un remplacement de votre hanche par une voie d’abord postérieure pour certaines raisons comme par exemple une anatomie particulière du fémur ou du bassin.
L’avantage de cette technique est qu’elle permet d’aborder la hanche sans difficulté avec possibilité d’extension de l’abord chirurgical en cas de nécessité.

Le désavantage principal est que cette voie d’abord est plus à risque de déboitement de la prothèse (luxation).
Pour éviter cela, le chirurgien suture la capsule articulaire postérieure en fin d’intervention permettant dans les six à huit semaines post-opératoire d’obtenir une hanche totalement stable.
De même, pour ces premières semaines, un écolage stricte avec des consignes d’évitement de certains mouvements vous seront prodigués par nos kinésithérapeutes et infirmiers dès votre admission.